Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'intelligence en astrologie, une approche 'astro' logique.

L'astrologie peut--elle découvrir l'intelligence au fil des signes et des astres ? La question reste ouverte. 
Quid de l'intelligence ? Le mot vient du latin, inter ligere qui signifie choisir entre et qui a donné le mot élection.

On sépare ce qui doit être séparé et on réunit ce qui va ensemble, ce qui donne l'ordre car sinon c'est le chaos ! Mais existe-t-il un 'signe' intelligent ou même un 'signe' génial ? Une petite statistique s'imposait...

Intelligence, définition.

Pour le dictionnaire, l'intelligence c'est la faculté de comprendre, de découvrir des relations (de causalité, d'identité, etc.) entre les faits et les choses.

Bref, ce serait un discernement, avec la double acception de voir clair ou de distinguer et de séparer ou différencier, faire la distinction.

L'intelligence suppose donc une capacité de vision claire et de classement.

Au début on sépare et puis on nomme. Par exemple je vois de la boue, je discerne l'eau et la terre et je nomme l'eau Eau, c'est son étiquette qui permet de l'adresser, de la circonscrire.

Il est absurde de penser qu'un astre, étoile ou autre, puisse correspondre à un concept tel l'intelligence car cette intelligence est bien souvent relative, il y a l'intelligence du jeu chez un sportif, des mouvements et de leurs finalités chez un militaire, du 'mal' chez un jouisseur, etc.

Il est tout aussi douteux de supposer qu'une profession corresponde à de l'intelligence en soi. Il y a des balayeurs capables de résoudre les problèmes quotidiens inopinés et des professeurs d'université perdus si leur parapluie ne s'ouvre pas.

C'est donc un concept particulièrement délicat à aborder, aussi abordons-le, et ce sans plus attendre.

Nous avons repris dans nos notices biographiques tous ceux qui avaient été qualifiés d'intelligents, hommes d'affaires, savants, sportifs et autres militaires ou musiciens.

Nous allons donc aborder l'Ensemble Intelligent.

171 individus passent ce cap car ils furent nommément qualifiés d'intelligents par les biographes.

Ce petit nombre va nous obliger à travailler avec la division la plus faible utilisable soit en 16 secteurs.

Moins, ce serait tomber dans des secteurs sans signification car trop larges et pas assez différenciés, et ce ne serait pas intelligent.

Un premier tableau va, d'une manière simple, nous montrer comment se sont comportées les répartitions des différents astres dans ces seize secteurs, c'est à dire soit une répartition normale, avec un indice proche de zéro, soit  anormale avec un indice élevé. Le voici.

Table des coefficients de répartition.

 

Soleil

Lune

Mercure

Vénus

Mars

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

S7+

22,59

7,81

19,22

8,56

20,91

7,81

16,23

13,98

26,15

18,45


Ce petit comptage, qui n'a pas valeur de statistique sinon avec une approche de type Poisson (Denis Poisson, le mathématicien), nous montre que :

Constat.

Pour la population considérée, aux lieux et époques considérés, la Lune, Vénus, Jupiter et, peut-être, Uranus, ne montrent pas de perturbations particulières pour le concept d'intelligence.

Il nous montre aussi que le Soleil, Mars et Saturne sont les plus perturbés et que Mercure, pourtant favorisé par sa proximité avec le Soleil, ne réalise pas le score attendu.

Fin de Constat.

Pour celles et ceux qui connaissent ce type de recherche, remarquez que Mars et Saturne dominaient, selon feu Michel Gauquelin, dans les cartes de naissance des Académiciens des Sciences.

Cette variation dans les positions traduit, automatiquement, pour nos régions, une variation dans le positionnement en secteurs diurnes, les 'maisons' des astrologues, plus sérieusement les levers et culminations des astres en positions horaires.

On considère ici, en simplifiant, qu'une distribution peut retenir l'attention à partir de 16 points. Aucune n'est très perturbée sauf celle de l'astre de l'esprit, le Soleil.

Pour Neptune, cette planète subit la carence en cycles complets, voir le fichier téléchargeable.

Mars nous réalise une distribution étonnante par rapport à ses secteurs de prédilection et il faut dire que ces intelligents, lorsqu'on lit leurs notices biographiques, sont soit d'un métier martial ou jovien (armée, sport) soit plus 'saturnien' (musiciens classiques).

Considérons ces deux distributions. D'abord le Soleil.

Intelligents. Distribution solaire en sidéral.

 intelligents astrologie Soleil

 Explication. D0 correspond sensiblement à l'équinoxe vernal ou 21 mars, D+ au premier jour de l'été et le secteur 9 marque l'entrée en automne ou Balance astrologique. Les signes ne sont que des repères.

On voit que le Soleil possède une relative tendance à se situer après son passage à son maximum de déclinaison Nord ou Sud, soit l'axe 5 et 13.

Par contre le graphe n'est guère harmonieux, ce qui est du à la pointe en secteur 11 principalement et à l’évitement manifeste des naissances ayant lieu du 21 mars au 15 avril ce qui peut être un hasard.

Quoique... C'est le 'signe' du Bélier ici. Pour les biographes il ne brille pas par son intelligence (ni par sa bravoure, voir nos études via le pavé de recherche sur mots clés en haut à droite).

Sans plaisanterie, il doit y avoir une règle car plusieurs statistiques qui mettent en évidence les quatre variations en déclinaison montrent souvent l'équinoxe qui échappe à la règle. C'est la très grande constellation des Poissons avec Fomalhaut qui, selon les Chaldéens - qui eux, étudiaient avant de nier ou d'affirmer - change la nature d'un astre, l'affaiblit le plus souvent.

Toutefois, avec un effectif de 5 pour une moyenne de 10,7, cela ne signifie rien car il y a tout juste deux unités d'écart et il faut tenir compte des quinze autres secteurs et du nombre de cas réduit.

C'est surtout cette culmination en déclinaison qui interpelle.

Le Soleil est au maximum de sa puissance, les jours sont les plus longs, et Mercure ne reproduit pas du tout ces écarts si on prend les chiffres par secteurs avec 11-15-12 contre 6-20-11. C'est bien le Soleil qui joue, Mercure ne s'y trouve que par simple réalité astronomique.

Cela pourrait aussi être un renforcement du Soleil par l'action de la Galaxie dont le plan se situe sur cette zone et qui possède certainement autant de force qu'une saison. De fait les individus nés sous de ciel sont brillants sans jeu de mots car ils ont un amas d'étoiles et donc de soleils pour la 'zone de l'esprit', le Soleil natal.

Le secteur 11 s'étend de 225 à 247 degrés et n'est autre que Alpha Serpent ou la conjonction déportée avec A et B Balance, Alpha Scorpion clôture cette zone.

En demeures classiques ou division ancienne en 28, on obtient les maxima en secteurs 16 et 19 soit 192° et 231°. Le 16 serait le passage en déclinaison Sud, le 19 qui nous concerne pourrait être Bêta Balance mais ce serait plutôt Alpha Serpent car cette notion d'intelligence liée à Alpha Serpent revient dans d'autres statistiques.

Notre Serpent céleste serait donc aussi intelligent que rusé... En tout cas il forme un aspect d'opposition visible avec le secteur 3 soit Alpha Baleine, étoile qui se distingue souvent dans les recherches.

Passons à l'astre de Mars, notre valeureux, fidèle et dévoué.

Intelligents. Mars en sidéral.

Astrologie intelligence Mars

La distribution de Mars est très anormale.

Cette planète devrait se situer massivement des secteurs 5 à 9 avec une remontée vers les 10 et 11, mais Mars évite manifestement la zone qui suit sa culmination en déclinaison. Il ne devrait pas réaliser une pointe en 15, voyez l'article Astrologie. Étude des Perturbations Astronomiques

En 28 secteurs il ne déborde que de deux secteurs sur son solstice, ce qui est peu, cet astre manifestant toujours un 'retard' dans ses positions, donc l'effectif du secteur 5 en seize divisions n'est qu'un débordement, d'ailleurs le maximum est atteint en secteur 6 pour une division en 28 soit avant la culmination.

Bref Mars, l'astre des militaires et autres gendarmes, évite les zones fortes chez les personnes intelligentes (oui c'est facile mais obligé).

Le Sigma 7 (somme des sept astres visibles) nous donne un coefficient ou chi2 de 18,25, ce qui reste dans la norme. Maxima en secteurs 5, 8 et 11.

Passons aux aspects.

Les aspects, référence babylonienne.

Car il y a toujours cette tablette chaldéenne qui nous trotte dans la tête et qui nous dit, en tous coins, que 'si le natif est né le deuxième jour de la Lune à Saturne, alors il sera intelligent', avec la note de l'astronome en chef de l'époque au bas du texte 'si toutefois cela donne quelque chose'.

Le deuxième jour de la Lune pour ces astronomes hors du commun, cela signifie le deuxième jour de la lunaison faite par notre satellite avec Saturne, soit la Lune entre 12.8 et 25.3 degrés de Saturne.

Prenons la table des coefficients, de l'irrégularité si le lecteur veut, pour les aspects de la Lune et les différents astres, soit les diverses 'lunaisons' qu'lle peut accomplir et nous en resterons là et las, hélas.

So

Lu

Me

Ve

Ma

Ju

Sa

Ur

Ne

Pl

13,23

---

14,73

13,61

5,75

19,6

22,96

13,05

31,03

9,87

Avec un coefficient affiché de 5,75 le tableau nous indique qu'il n'existe pas de rapport entre la Lune et Mars au chapitre de l'intelligence. la Lune se distribue selon le hasard pour Mars, moins pour Jupiter et Saturne.

Par contre notre directeur d'observatoire, trois mille ans plus tôt, aurait du faire confiance à ses jeunes, qui, soit dit en passant, avaient étudié 3000 années d'annales pour ce résultat, nous en sommes loin dans cette approche, ce divertissement.

Saturne est en effet l'astre le plus perturbé dans ses rapports avec la Lune pour le chapitre de l'intelligence si l'on excepte Neptune.

Les étudiants en astronomie de la splendide Babylone, au fil d'années d'études difficiles à l'époque, avaient bien décelé le phénomène, ils ont bien travaillé (si cela vous intéresse, envoyez un courrier, nous avons les minutes - compte-rendu écrit - d'un examen d'oral de l'époque. Ce n'était pas rien du style équation quadratique à plusieurs inconnues à réduire en cubique).

Voici Saturne, nous terminerons avec Neptune.

Intelligents. Aspects Lune et Saturne.

Saturne intelligence astrologie

Bien. Cela doit être la première fois en 3000 ans que quelqu'un vérifie les dires d'une tablette chaldéenne. Il aurait peut-être fallu commencer par là...

Les deux premiers jours de la Lune ou secteur 1 (noté zéro) font bien 18, c'est le premier secteur et on grimpe, car nous travaillons sans heures, un peu avant ce point.

Il y a ce secteur douze qui n'est pas noté.

En 28 secteurs, c'est bien le deuxième jour de la 'lunaison' faite avec Saturne qui atteint le maximum.

Ce graphique ressemble furieusement à ceux de M. Gauquelin, vous ne trouvez pas ?

Neptune et l'intelligence.

Pas de graphe, une table en seize secteurs suffira. Rappelons que la Lune a un mouvement sensiblement régulier. Les secteurs se comptent depuis la conjonction selon la progression apparente de la Lune.

9

11

14

8

2

12

8

10

4

11

15

21

17

17

7

10


On lit la table secteur après secteur de 1, 2 à 8 soit les valeurs  9, 11 à 10 et on continue sur les secteurs 9,10,11 avec 4, 11 etc.

On voit que le coefficient de perturbation ou KI2 ne nous a pas trompé, les écarts sont très accusés. Il y a agglomération sur le troisième secteur, soit de 45 à 77 degrés après la conjonction et un amas avant le carré de 270 degrés.

Le graphe est bizarre comme souvent avec les astres éloignés qui font des scores importants en coefficients mais restent peu exploitables en réalité.

L'angle de 45 à 77 degrés est trop large pour être un prolongement d'aspect, avec Neptune c'est 25 à 45 degrés, et l'agglomération avant le passage au carré laisse supposer que la Lune éviterait un aspect cardinal avec cet astre pour les personnes qualifiées d'intelligentes, mais cela reste du domaine des supputations.

Dernier élément à observer, pour certaines théories car le coefficient n'est pas très significatif, les aspects de Mercure et de Saturne que voici.

Intelligents. Aspects Mercure et Saturne = 0

astrologie intelligence Mercure Saturne

On voit que Mercure tend à être proche de Saturne, ce qui est astronomiquement normal - nous avons comparé une population de Champions du Monde du Jeu d'Échec et de Sportifs médaillés d'or, ils ont la même distribution à ce point de vue - mais surtout qu'il montre une tendance, par ailleurs non significative et donc sans signification, à éviter, avec agglomération et débordement, la conjonction avec cet astre (et aussi l'opposition et les carrés en se positionnant avant ces aspects).

Pour un astre aussi éloigné que Saturne, avec une petite planète comme Mercure, il faut considérer le secteur 2 pour la conjonction en seize secteurs, ici il est déficitaire. Mercure fuit la conjonction avec Saturne chez les intelligents.

Attention de ne pas travailler en orbe ce qui est une hérésie pour les Lois de la physique, car sinon on arriverait à des conclusions erronées. Pour les orbes, rappelons la Loi : Il ne peut y avoir déformation avant accélération. Un mètre avant l'arbre, la voiture est toujours entière.

Selon nos recherches, le positionnement de Mercure juste avant la conjonction à Saturne rend minutieux jusqu'à l'acribie, Mercure évitant le glacis, le frein, de Saturne semble-il.

Pour Télécharger les données complètes.

// Perte du serveur. Téléchargement en attente.

Première possibilité tentez un Google+.

Sinon tweetez où bon vous semble.

Après le Tweet le bouton est remplacé par 'Téléchargez' - 'Download'.

Pour le divertissement uniquement. Article non scientifique. Méthode uranologique des Constats et des Ensembles.

Créé 2014-07-11 15:14:06 Modifié 2016-09-25 14:13:25 Publié '2014-07-11 15:14:06 Visites juin 2017. 6576

NBPour le divertissement uniquement. Des critères stricts (tests) s'appliquent pour le Q.I.Les tables en 16 et 28 secteurs peuvent être obtenues via le Tweet.


Copyright Guy Michel Arend - Uranologie 2017 2018 - nusquam credere semper quaerere - Merci de votre visite. Licence CC 3.0