Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Matthäaus Stormberger est né le 16 Septembre 1753. (Nous écrivons Mattheaus pour les moteurs de recherche).

Il est surtout célèbre pour ses visions de la Guerre 1914-1918 et ses prophéties annonçant le Chemin de Fer et le règne de l'automobile. Fait amusant, les Prophéties d'alors, il y en a plusieurs, appellent nos voitures des Vapeurs. Ces Vapeurs sur des nouveaux chemins plus grands dont nous parlent ces textes (nos autoroutes sans doute) indiquent directement leur pollution.

* Notons que Nostradamus, le prophète français, nous parle du grand trafic d'un Lyon (capitale de la Gaule ou France à son époque) bien changé.

Voici quelques unes de ses prophéties les plus célèbres.

Des routes en fer seront construites et des monstres en fer (trains) fileront à  travers la solitude (campagnes), il viendra des voitures sans cheval et sans timon.

Les hommes voleront dans des machines comme des oiseaux dans l'air.

En ville, il y aura des immeubles de six étages, partout les maisons construites comme des verrous (sécurité).

Au cours de son existence, les premières inventions de notre vie actuelle commencèrent à  poindre, il est mort en 1805, le téléphone apparait en 1876 soit 71 ans plus tard et le premier train en 1802 mais seulement en Angleterre et ce avec des chevaux, pas avec des moteurs ou 'vapeurs'.

Peu doué pour gérer sa vie, avec le rejet de la société et coupé, naturellement, des vanités du Monde, il se retira dans la forêt. On lui donne généralement le nom de Mahlhiasl d'Apoig.

Jusqu'à  sa mort en 1805 il prophétisa. C'était devenu son état second, certains parlaient de délire, d'autres notaient. Du fond de son bois, en Bavière, Muhlhiasl sembla annoncer la première guerre mondiale. Il fait référence à  une ligne de chemin de fer qui sera, en effet construite.

Lorsque sera finie dehors à  l'avant forêt, la route en fer et le cheval en fer y sera visible aussi, alors commencera la grande guerre qui durera deux fois deux ans. On combattra à  l'aide de fortifications en fer qui avancent sans chevaux (Chars d'assaut ou Panzers) et à  l'aide de force qui sortiront de la terre (les mines) et qui tomberont du ciel. (ici c'est l'artillerie et le début des bombardements).

(explications et texte d'après le site Touteslesprophéties.net)

Cet événement se réalisa en août 1914 lors de l'inauguration de la ligne de chemin de fer de Deggendorf-Kalteneck, un des derniers événements civils avant le début de la guerre de 14-18. N'oublions pas qu'en 1800 le chemin de fer n'existait pas, même en rêves, sauf prophétiques.

Une vue générale du futur lui est accordée, la voici.

J'ai vu le feu et le vent et tous les arbres qui brûlaient.

J'ai vu que tout était en décroissance, qu'aucun humain n'était plus considéré et que certains n'avaient plus de maison, que des ruines et des débris.

Et encore les nuages deviennent rouge feu, et ils sont lumineux, mais il ne tonne pas.

Une fois que tout était sombre vers une route entre Prague et Munich,  je vis quelqu'un qui se promenait marqué par une brûlure et il criait :

" Suis-je vraiment le dernier ? Suis-je vraiment encore le seul ? "

Et de nouveau le ciel devenait jaune comme un citron comme s'il se bloquait loin sur l'horizon.

Pas un oiseau ne chantait (éclipse totale peut-être).

Je ne trouvais plus ni taureau ni eau. Ni sur la montagne, ni dans la rivière Regen, vous ne trouverez une chute d'eau. (cfr quatrain 1-17).

Cela doit arriver de cette façon car les gens ne croiront plus en rien.

Tout le monde semblera penser qu'il vivra pour toujours et il leur semblera que tout est éternel ou le deviendra.

Il y aura un moment où ils commenceront tous à  devenir fous et ils estimeront prudent de ne pas vivre du fruit de leur travail.

Ceux qui travailleront seront de moins en moins.

Ceux qui vivront de ceux qui travaillent deviendront plus nombreux.

Continuer comme cela leur sera plus facile que de travailler.

Dernière partie à  mettre en rapport avec la prophétie de Nostradamus qui nous relate les tentatives de Bismarck de contourner la démocratie en rendant les électeurs dépendants de l'État au moyen de pensions, les fameuses "receptes" accordées par Rome, lors de l'époque 'bénie' du Panem et Circenses, à  ses citoyens méritants.

En Germanie naîtront diverses sectes,

S'approchant fort de l'heureux paganisme,

Le coeur captif et petites receptes,

Feront retour à  payer le vrai dîme

* En Allemagne - et dans le germen des idées - naîtront diverses philosophies (sens du mot sectes en latin au sens politique chez N.) s'approchant fort de l'époque heureuse de la Rome dite païenne, soit le Du Pain et des Jeux, les sentiments et l'âme retenus par des liens et des petites pensions (de survie, si petites donc sociales) qui feront au retour payer le véritable nid de scorpion. (dysmus, le buisson où logent Serpent et Scorpion).

Bismarck ne décida le système des pensions contre la paix sociale que à  la fin des années 1870, Nostradamus était mort 300 ans plus tôt, le Prophète allemand 80 ans plus tôt. Notons que la Gauche s'opposa à cette idée de pension et d'aide d'État, estimant que c'était un contournement de la liberté du vote démocratique; et oui, les aides sociales étaient alors considérées comme de Droite et anti-démocratiques.

Avant, seul l'Empire Romain l'avait accordé. Il est à  remarquer que la voix allemande semble avancer ce système social comme signe de la fin puisque le Prophète conclut par ce point.

Point amusant, l'Empereur Auguste ne pouvant payer ces pensions, il retarda leur perception en faisant passer le temps de service de 16 à  20 ans, et en créant à  l'initiative du Consul Caius Marcus deux taxes.

La première sur les héritages (droits de succession) et la seconde, une taxe de 1 pour cent ajoutée à  la valeur des biens marchands. Et oui, la TVA et l'allongement du temps de cotisation. Rien de nouveau sous le Soleil, nous étions en -23 de l'ère commune.

Quand ce Prophète est mort, en raison de ses querelles permanentes avec les autorités ecclésiastiques, il a du être enterré à  l'extérieur du mur du cimetière. Sur le chemin, la barre de remorquage de son corbillard s'est rompue et le cercueil de Muehiasl est tombé sur le pont du Marteau. Le couvercle s'est brisé et son bras raide et tendu en sortit, il montrait le ciel.

Matthäaus Stormberger, né le 16 Septembre 1753.

** Près de Zwiesel... remplacé par entre Prague et Munich, le village étant entre ces deux cités.


Copyright Guy Michel Arend - Uranologie 2017 2018 - nusquam credere semper quaerere - Merci de votre visite. Licence CC 3.0

Article écrit 2015-12-26 01:15:15' corrigé 2016-08-01 11:29:01 Visites 1070 juin 2017.