Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'Antéchrist ou antichrist fit l'objet des vues prophétiques d'une Sainte canonisée vivant au 12ème siècle et d'un chanoine qui publia 7 ans avant Nostradamus. Son texte est assez précis et permet de mieux comprendre la lettre à Henry II.

Voici, publié en 1550 le livre d'un Chanoine sur la fin des temps qui a le mérite d'être clair avec idée de la date et donc quand. Les parenthèses sont de l'auteur mais les crochets sont de nous. Nous gardons le style.

Citation

Albamasar [un astronome-astrologue presque fabuleux] dit dans son traité des grandes conjonctions et des huit différences de toutes les choses dites avant (les différentes conjonctions) on peut conclure avec probabilité (du moins il l'affirme) que environ le temps devant dit [il s'agit des cycles de 300 ans de Saturne] l'Antéchrist, avec sa loi damnable, et [sa] misérable secte [philosophie] à la loi des Chrétiens très répugnante et totalement contraire, viendra. Et combien qu'il ne soit point de son avènement un temps déterminé, et préfixé, ni aussi qu'une humaine certitude, ni la vérité vraie ne peut être connue, toutefois, en parlant de façon indéterminée, ce peut être une suspicion probable, du moins à vérité semblable conjecture, par ingénieux et spirituels Astronomiques, qu'environ le temps devant dit, règnera, ou sera en être, l'Antéchrist vu que selon ces astrologues après Magmed [Muhammad soit l'Islam] doit venir un homme puissant et de bon crédit lequel constituera une loi déshonnête, menteuse et magique. Par cela, par semblable induction ou démonstration, l'on peut opiner, imaginer, et conclure d'une façon conjoncturelle que, après la secte de Magmed [les Musulmans], n'en viendra point d'autre que celle du pernicieux, maudit et venimeux Antéchrist.

Mais, puisque nous avons parlé de l'Antéchrist il m'a semblé bon et fort convenable d'ajouter en ce présent œuvre ou livret les préambules que Monsieur Saint Méthodus, martyr (et comme plus par divine révélation qu'autrement) met être à régner et apparait avant l’avènement et la naissance de cet Antéchrist, desquels le premier est la dissension dont parle Saint Paul aux Thessaloniciens en l'épitre seconde, là où il dit « Ne quis vos seducat illa... primum » (dissension signifie et vaut correction et discipline par laquelle sont châtiés tous les habitants sur terre) [et] « revelatus fuerit home peccati, filius perditionis, ... Tanquam fit Deus ».

Ce qui signifie que nulle personne par quelque manière que ce soit ne doit vous séduire et abuser car premièrement la dissension ne vient et n'est révélée à l'homme de péché fils de la perdition qui est adversaire et exalté sur tout cela qui s'appelle Dieu, où qu'il soit adoré ou honoré autant comme s'il était au temple de Dieu s'y affichant comme s'il était Dieu etc. Le second préambule sera après que plusieurs et de nombreux royaumes seront gâtés et perdus et lesquels ont été adversaires et ennemis et ont guerroyé contre l'Empire Romain [à l'époque l'Europe]. Au lieu de ceux là s'élèveront les enfants d'Ismaël fils d'Agar [les Musulmans sont les enfants d'Ismaël] dits en latin Agaremi [Ceux de Agar] desquels a prédit ce grand Prophète Daniel en ses 7, 8 et même en son dixième Chapitre, et ce sera au Septième millénaire des ans du Monde, à savoir de la création de celui-ci « Et non erit...temporum » Et il n'y aura plus d'amplitude [de délai] au temps. Le troisième préambule sera que les dits enfants d'Ismaël (à savoir les Sarrasins) tiendront et occuperont la terre de promissions [Terre promise] pour le péché des habitants en celle-ci, jusqu'à ce que le temps des nations soit accompli.

Note. Pour le septième millénaire, un Chanoine nous écrit, en 1550, que l'axe des pôles terrestre décrit un cercle en 7000 jours et donc années en astrologie où un jour vaut un an. C'est exact, c'est la nutation en astronomie, redécouverte par Brown trois siècles plus tard. Il nous dit que chaque Humanité ou Homme doit disparaître après ce cycle de 7000 ans et qu'un Nouvel Homme le remplace. Nous sommes proche près ou dans ce septième et dernier millénaire de tous les dangers. Ensuite, l'humanité se dédouble en deux factions, les Bons et les Mauvais, matérialistes, (c'est nous) qui se font une guerre horrible avec avions et bombes (voir les comètes, autre article) puis la Terre se déséquilibre et bascule, les océans recouvrent les continents (Déluge) et tout est détruit.

Nous sommes en 5772 juif ou 5773 selon le Prophète Michel de Nostredame. donc vers 2225 environ.

Voilà, cela continue mais il y a 150 pages et en majorité des précisions détaillées par l'histoire. Si intérêt, nous publierons, peut être en souscription.

Hildegarde de Bingen est une prophétesse allemande née en 1098. Vers ses quarante ans elle entendit une voix dire « Écris ce que tu vois et ce que tu entends ».

Elle nous a laissé une œuvre abondante dont une commente l'Apocalypse et continue ensuite vers les temps de la fin.

Elle procède, assez étonnamment, comme Nostradamus, en globalisant l'Empire romain soit l'actuelle Europe ou Occident sous une même formule, ceux de l'Empire Romain - équivalent à l'ensemble des Romains - qu'elle associe à la Chrétienté. Il suffit de lire ses œuvres pour comprendre que ces écrits, très courus au Nord de la France, étaient connus de l'oracle français, certains passages sont si similaires que l'on parlerait, de nos jours, de plagiat, ou alors c'est que la source de l'inspiration est la même.

Son texte reprend plusieurs phases, une période chaotique au moyen-âge, puis un mieux, puis des guerres, puis une période de calme et de connaissance, soit sensiblement la période que nous venons de vivre après les guerres mondiales, bref toute la lettre à Henry II mais dans un ordre compréhensible, d'autant plus que Nostradamus reprend parfois mot à mot les phrases de cette prophétesse.

Pour celle-ci, le bien alterne avec le mal comme le veut l'évidence et la tradition antique, ce mal provenant, justement, du bien qui baisse le niveau de vigilance morale de l'homme. Cette alternance est évidence. Elle utilise la formule en ces jours pour indiquer une inflexion. Nous traduisons par Puis, c'est le sens véritable.

Nous résumons la période guerre et paix que nous pensons pouvoir attribuer au 20ème siècle et continuons. Attention, nous enlevons les passages religieux et compactons, dans le respect, les digressions, ce n'est pas textuel mais la teneur lisible 1000 ans plus tard donnée au plus près pour faire connaitre ce texte.

Texte simplifié, canevas conservé.

En ces jours la justice et la piété s'affaibliront (...) Nous entrerons alors dans l'époque du Cheval, mœurs effrénées, vantardises, volupté (années folles) (... Puis) les jours qui surviendront seront des jours plein de douleurs. Les hommes souhaiteront la mort, les calamités s'enchaineront sans plus de répit. Alors un vent violent, venu du Nord (les deux Guerres Mondiales) s'abattra sur eux, Puis les hommes reconstruiront avec courage et énergie (les années 60).

Puis les Empereurs (chefs de l'Europe) verront s'affaiblir leur dignité, ils seront vicieux, serviles, réclamant du Peuple des marques d'honneur (élections et autorité) mais le bonheur du Peuple ils ne le désireront plus et le Peuple ne les honorera plus. L'Empire (Europe) se disloquera, les Rois et les Princes feront sécession, (l'Empire) avant de s'effondrer. Puis la dignité épiscopale subira le même sort. Les princes, en effet, laïques, ne trouveront plus aucune dignité dans la dignité des ecclésiastiques. Le Siège de l'Apôtre (Vatican, Rome) pourra à peine maintenir Rome (l'Italie) et les contrées avoisinantes sous sa coupe.

Il arrivera alors, soit par invasions guerrières, soit par consensus des pouvoirs, que les maîtres spirituels contraignent leurs sujets à la discipline pour éviter les maux du Divin.Il s'ensuivra une période de balance, l'injustice se vautrera dans la faiblesse pour tenter de se redresser, les Princes trouveront en leur proche un modèle de discipline (... Et tous) s'élèveront dans la rectitude, l'air redeviendra doux, la terre et les hommes sains. Les esprits renonceront à leurs moqueries et répandront l'esprit des anciens Prophètes, les sages et les prophètes se multiplieront et les secrets de l'Écriture et et les énigmes se révéleront aux Sages dans leur plénitude pendant que fils et filles prophétiseront. Mais les hérésies, les turpitudes et les maux bouillonneront aussi en annonçant la venue de l'Antéchrist.

Une remarque.

Petite pose. Cette période intermédiaire, la nôtre, est donnée par Nostradamus non pas comme un modèle de vertu inspiré de l'esprit des anciens Prophètes mais comme la guerre entre les Occidentaux et les Barbares ou islamistes, il s'inspire peut-être d'un livre publié en 1550 par un Chanoine à Lyon. Pour Hildegarde, les Rois et les Princes d'Europe s'unissent avec rectitude mais aussi hérésies et turpitudes pendant que la science et la connaissance font un bon en avant (mis à part la formule religieuse). Cette différence nous montre que si Hildegarde était une catholique convaincue, l'orale français ne l'était guère, il est plus neutre. C'est le texte de Hildegarde revu par un laïc.

Mais Hildegarde prédit l'Europe et sa fin : lisez bien, l'Europe se disloquera. Tous les Prophètes, tous, parlent de l'Europe comme de l'Empire des Romains. Relisez les quatrains et relisez Empire comme Europe.

Suite.

(Reprise) ... Proclamant l'arrivée de l'Antéchrist au point que les hommes diront n'avoir jamais vu surgir autant d'impuretés et de crimes de cette envergure (massacres en masse ?). En ces temps la justice divine sera violence et agitation. Les hommes de ce temps fuiront la vrai foi, la sincérité et la stabilité et se tourneront vers le Fils de Perdition. Celui-ci apportera aux institutions d'églises toutes les bourrasques de l'adversité. Puis, après des tribulations dues aux invasions de peuples étrangers, aux divisions internes, quand les hommes (commenceront) à se reposer ce sera tout à coup un bouillonnement d'hérésies et de troubles nombreux qui frapperont l'Église dans sa dignité.

Alors naîtra L'Antéchrist, fils impur issu d'une femme impure. Et l'antique Serpent le gonflera de toute sa clique (de démons sans doute) à tel point que rien de bon ne pourra entrer en Lui. Il sera élevé en des lieux reculés afin que les hommes ne puissent le savoir et restera caché jusqu'à sa maturité enseigné de tous les arts diaboliques. Les hérésies seront telles que les hérétiques prêcheront ouvertement et sans réserve. Les croyants s'interrogeront ne sachant quel Dieu invoquer. Alors les signes se multiplieront dans le Soleil, dans la Lune, les étoiles, les Eaux, les autres éléments et créatures, annonçant comme un tableau de leurs présages les maux à venir et les hommes ressentiront la Tristesse, mourir ne sera plus rien pour eux.

Ces tribulations continueront jusqu'à ce que le Fils de la Perdition (se révèle et) ouvre sa bouche pour proclamer sa doctrine.

Quand il lancera ses paroles de fausseté et de duperie, la Terre et le Ciel trembleront, la Chaîne de la Justice (...) sera soulevée comme par un grand vent, elle qui n'avait jamais été brisée. Cet Antéchrist profèrera une doctrine perverse, enseignant que le contact charnel n'est pas un pêché, que les hommes possèdent un pôle froid et un pôle chaud et doivent s'attirer et ainsi le Diable niera par l'Antéchrist la justice de Dieu.

Cet homme portera le nom du péché car il accomplira tous les maux et tous les maux s'abattront sur lui, il attire après séduction une multitude de nations, par voies perverses et infâmes et se fait adorer comme un dieu. Il prodiguera par les arts diaboliques d'horribles prodigues [avions, télévision, voir les autres textes] et déchaînera de terribles tempêtes. Il simulera la mort et la résurrection en marquant de ses stigmates le front des adeptes. Il les dressera contre le rite chrétien et ils prendront son nom.

On ne peut, en 1200, être plus clair sur le changement de climat, les prodigues scientifiques et les hommes qui possèdent deux pôles. Une clé, cet homme, c'est une partie de l'humanité plus qu'un individu.

Le texte étant très long, la suite si cet article rencontre le succès, mais il semble de plus en plus évident que cet 'Antéchrist' est bien du ressort de cette pensée qui se veut scientifique et souvent en désaccord assumé avec la Nature et parfois portée à d'autres refus par conviction souvent anticléricale (rejet de la différence entre sexe, etc.) jusqu'à la caricature. Plus nous avançons dans ces textes et plus l'Antéchrist ce n'est pas l'autre mais nous.

15 janvier 2016.


Copyright Guy Michel Arend - Uranologie 2017 2018 - nusquam credere semper quaerere - Merci de votre visite. Licence CC 3.0

Composé 2016-01-15 13:26:18 Corrigé '2016-08-01 11:29:01 Publié Visites juin 2017 = 858