Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Éphémérides Perpétuelles 2.1 Époque U 0.0 Détermination Éphémérides Perpétuelles partie 2-1. Recherche de l'adéquation périhélie - équinoxes Éléments j2000, computs et vérification. Première partie.

 Calcul du Jour zéro.

Attention Ces calculs vont d'abord être faits en première approximation, la vérification se voudra plus précise, que le lecteur ne se fie pas au nombre de chiffres après la virgule, ils ne sont là que pour mémoire.

D'abord la table des éléments Soleil-Terre de l'époque 2000,0, attention certaines valeurs sont encore des valeurs estimées en 1985 et doivent être corrigées au fil de la parution.

 

j2000

Valeur jour

Complément

Époque

2451544,5

 à 00:00:00

Longitude 

4.895032968

279°51'30''

Inclinaison 23,43929 Calcul Uranologie

Excentricité

0.016708772

a=1.000001062

Périhélie-180

102,93734808° (imcce)

102°56'13,096'' (2000)

Précession

-50290,966 ''

Millénaires

Précession 2

-0.013670

Annuelle

P. Périhélie

+ 0,003272813

An - Calcul Uranologie

P. Périhélie 2

109997,1187

Cycle 360° en années j.

P.Périhélie 3

+0,16949

+ Précession

P.Périhélie 4

20937

Cycle 360° ou 2 Pi

Année anomalistique

365,259 635 864 (2000)

365 j06h13m52,539s

Année sidérale

365,256 363 051 (2000)

365j06h09m09,737s

Année équinoxiale

365,242 190 4 (2000)

Tropique-équinoxe

Axe Min 2008

0,98328

147096593

Axe Max 2008

1.01670594387

152097044.24

Différence sidéral : 20 minutes et 24 secondes.

Moyen Mouvement Soleil en sidéral par Tmil = 1295977423,5''

Moyen Mouvement Lune en sidéral Tmil = 17325593431,8''

Pour le périhélie les éléments du VSOP82 atan(H/K) ne semblent pas été vérifiés pour 2000.

Nous avons donc différentes valeurs dont celle de 1161.2141 par 36525 ou Tcent.(in Astronomy and Astrophysics, vol. 103,)

Ce ne sont donc pas les éléments de détermination finaux, ils sont finis mais pas fins.

Ces éléments nous présentent une vue arrêtée, statistique pour l'an 2000 de référence mais le système même réduit à ses composantes Soleil-Terre-Lune subit des variations liées à la géologie, au barycentre, etc.

Détermination de l'époque U0.0.

Ces valeurs instables indiquent que les variations parfois conséquentes des valeurs proposées par les astronomes du passé ne sont pas nécessairement une erreur de leur part.

Il arrive en effet que les courbes multiples alliant précession des équinoxes, procession du périhélie, réunion d'astres éloignés, climat et tous les autres facteurs se conjuguent ou s'additionnent, la Terre elle-même n'ayant pas une durée de rotation stable.

Ainsi dans le Surya Siddantha, on trouve deux valeurs pour la précession, celle donnée directement qui est de 54'' et celle qui se déduit du 'tableau' des éléments moyens qui est de 50''.  50" c'est 72 ans, valeur donnée vers -1000 et nombre de chanmbres du Palais de l'Astronome en chef de Babylone.

Celle de 24° donnée pour l'inclinaison de l'écliptique serait bien celle de l'époque, nos modèles donnent 24,04° et un auteur arabe qui semble posséder une version plus complète des œuvres de Ptolémée et d'Hipparque précise la valeur à 23°51'20'' pour ces derniers.

* Dans son ouvrage Astronomie du Moyen-Âge Delambre consacre les 100 premières pages à expliquer l'impossibilité pour les Anciens d'avoir fait autre chose que des observations erronées à l'œil nu à 5 degrés près et prend un exemple de ce qu'il qualifie de les faux levers d'Ératosthène. Il démontre l'impossibilité d'observation pour Thèbes avec Alpha Taureau en -2300 "l'époque  des plus mauvaises observations que l'on ait jamais faites" avec le calcul pour Alpha Taureau:

* Longitude 1800 66°59'40'' - Précession -2300 57°10'20'' - Longitude -2300 09°48'20'' et en conclut un lambda de -5°29' et une obliquité de 24°00'44'', "celles des traditions anciennes" précise-t-il et en conclut à la nullité des Anciens pour ce qu'il estime être une erreur d'observation grossière. "si tant est qu'on observât à l'époque". Il confirme donc l'exactitude et la précision hors du commun des observations des Anciens et la crédibilité de notre calcul de l'obliquité pour l'époque en nous donnant - en voulant prouver le contraire - de précieuses indications pour la vérification de la partie 3.

Il devait ignorer les publications de Gaubil et Saucet sur l'usage de télescopes montés sur pivots en -3050.

Les Chinois nous donnent pour l'an 83 la valeur en degrés chinois de 23.9 d'angle qui divisé par 365.25*360 = 23.556 (pour les Chinois anciens, un cercle astronomique fait 365.25 et ils donnent ainsi les corrections en jours solaires pour les équations du centre soit par degré-jour du cercle = 365.25.)

Nos calculs donnent 23,6948814 pour j0.0 mais d'autres écrits indiquent 24° chinois soit 23.655 pour la même période.

Toutefois, à long terme, les éléments moyens nous présentent une précision inattendue.

Première approche.

Nous allons, sur base des éléments moyens provenant de différentes sources tenter de positionner l'adéquation équinoxe et périhélie puis de la vérifier.

Essai 1.

Nous allons utiliser un VSOP82 simplifié à T3 et un autre modèle pour une première estimation.

Pour l'écart j2000, l'inclinaison de l'écliptique, une variable de contrôle, l'argument du périhélie et l'excentricité nous obtenons les éléments qui suivent par rapport à j2000.

-5,229 . 24,0411195303865 . 6,82269018001022 .-0,036607675789087 . 0,0184531792004276

-5,228 . 24,0410335413021 . 6,82260206891492 .-0,0098978091742854 . 0,0184514978125996

-5,227 . 24,0409475361074 . 6,82251394207128 . 0,0168093414906343 . 0,0184498187226495

-5,226 . 24,0408615148047 . 6,82242579948232 . 0,0435137719509329 . 0,0184481419287536

L'année qui nous intéresse serait -5228 comput julien en j2000 soit -3228, ce qui n'est pas exact car ce modèle 82 simplifié à T3 présente des faiblesses.

Procession Périhélie selon VSOP82Procession Périhélie selon VSOP82 en T3

Avec une précession supposée stable de 50290,966 par millénaires, nous avons 50290,966*5,229 = 73,04762812 degrés environ.

On peut abaisser ce degré de longitude trouvé sur notre équateur à la louche et obtenir le degré d'équateur correspondant avec la formule simplifiée à 23,43929111~ ou 71,62157779.

Avec ces éléments l'équinoxe est sensiblement sur Alpha Taureau à deux degrés, Aldebaran étant à 68,98° déc 16,51° ou 04h35m55s.

Essai 2.

Il y a un premier problème, les vérifications avec le mouvement propre du périhélie, les données du cycle des éléments conjugués Péri+Noeud et des données anciennes montrent de grandes divergences.

Voici quelques vérifications.

John Herschel nous donne pour 1800,0 la valeur 99°30',05'' et donne 20984 en combiné P+p et aussi 12'' par an.

Soit 99,5008 contre 102,93735 : 3.436548/200 ou 17.18274 en Tmil = 5990.74.

Pour 'e' Herschel cite 23°28' ou 23,4666~ et Laskar donne en T10 23,46529166, c'est correct.

Précession in Laskar Paper. in Laskar Paper.

Le graphe est construit autour de j2000 ou valeur 0 va ainsi de +3000 à -8000.

Herschel nous dit 20984 ans. Donc 102,40594995385 par 360 et 20984. cela donne 5969,129035 de j2000 mais nous avons fait ces calculs sur la foi du V82; il faut reprendre la véritable valeur donnée par l'Institut IMCCE de 102,93734808°.

La formule simple de Herschel donne 20984/360*102.4.= 6000.103645 contre 5990.74 selon le calcul Uranologie.

Pour l'an 50 Calippique_3 soit 29/06/129bc ou -128  à 01:10:00, Ptolémée donne 65°30' et le calcul donne - 5903.26983 mais c'est une apogée 'fixe' et donc une simple indication, la valeur réelle est supérieure. (an 619 Nabossar == 15/09/130bc ou -129, la période calippique est de 76 ans de 365.25 jours et débute en -329 ou 330bc.)

Hipparque, en chiffres corrigés par Marcos donnerait 62''.62 par an. Marcos fait fois 600 pour Nabonassar et trouve 55°03'48' ou 53.06333~ pour le 18/03/-128 à 01:10 et pour anomalie zéro 3002 avant Nabossar N0.0 soit -3131 ou -5131 très discutables.

La modélisation climatique modèle Insola utilise un périhélie en mouvement direct de 12'', exactement de 0,003279 par an soit une période de 111 530 ans et 20937 proche de Herschel.

Cela donne -5986,664602086 toujours depuis j2000.

Le programme insola nous offre des valeurs en millénaires depuis j2000 pour l'excentricité, l'inclinaison et le périhélie.

Nous confortons ces valeurs avec nos calculs pour l'inclinaison de l'écliptique (et signalons qu'il faut éviter d'utiliser des modèles ou 'solutions' en dehors de leurs limites généralement spécifiées car les résultats sont parfois surprenants comme le montre la dernière colonne.)

 

J2000

Exc

Éclip.

Péri

Écl. Ur

Exc V82

0

0.016702

0.409093

1.796257

23,43929

0,016709

-1000

0.017161

0.411353

1.497928

23,5687565

0,0171108

-2000

0.017497

0.413555

1.200024

23,6948814

0,017420

-3000

0.017846

0.415639

0.903494

23,8143805

0,0175468

-4000

0.018211

0.417555

0.611381

23,9240852

0,01757956

-5000

0.018453

0.419247

0.315537

24,0210124

0,0181244

-6000

0.018748

0.420667

0.024574

24,1024363

0,0205768

-7000

0.018937

0.421777

6.018641

24,1659700

0,026611

-8000

0.019180

0.422536

5.727245

24,2096692

0,037157

-10 000

0.019425

0.422906

5.153373

24,232896

0,07273

L'astronome Laplace nous donne e= 0,016814 pour 1750 et passe à 0,01685318 pour 1801 car a son époque on croyait qu'elle augmentait de 13'' par siècle (et que la Lune accélérait). Laplace à la même époque en 1782 nous dit que l'équation du centre diminue de 18'' par siècle. Rien de tout cela n'existe en dehors des modèles théoriques ; c'est de l'astrologie. L'uranologie n'accepte que des Constats d'observation.

Par le modèle insola en interpolation nous trouvons 6084.996347 ou -4085.

Les modélisations ou 'solutions' reçoivent notre plus grand respect mais ne doivent être comprises que comme information complémentaire à moins que cette information (position périhélie sur le degré des équinoxes) nous soit transmise par courriel à admin [AT] uranologie.org vu que ces calculs ont certainement été faits er validés par d'autres.

Prenons le Surya assez fiable qui donne 40 773 070,4905 jours pour le périgée de 360° soit 111630,5831.

C'est le mouvement propre en sens direct mais il faut la relation 360/(-précession + peri).

Le Surya donne les chiffres de calcul pour son époque soit -3101 (voir articles) et les éléments moyens ailleurs.

Il part sur une précession de 54'' pour l'époque mais ne la considère pas stable car il donne la valeur moyenne de 25920 ou 50'. Nous avons 360/0,0277 ce qui donne :

0,003224922+0,013888~0,01711381 == 21035,6426 ou, toujours par rapport à j2000 la valeur 5983,819339.

Ces notes sont un brouillon mais on tourne entre 5983 et 6083 en valeurs extrêmes ce qui fait un siècle avec possibilité de retenir -4000 julien.

Dans ce cas cela ferait 83.3° en gros et Delta Orion est proche mais en ascension, il faut vérifier, sinon sa déclinaison en fait une référence inespérée.

Nous aurions U0.0 = an-o=0 = Sol 0.0 dec=0 avec référence D. Orion dec = 0.1 soit 0 et J-4000 ou 472 qui ferait 260000. Ce serait parfait il n'y a pas d'autre mot pour le début de l'Ère Uranologique, reste à vérifier ces approximations de base.

// Note 27/02. In fine, Alpha Orion serait la solution, soit AD 88.794° j2000.

Autres vérifications.

Avec le DE406 immce nous sommes limités à -3000 et la dernière valeur en date nous fournit :

Périhélie le 05/05/-3000 à 04h20'30'' TU longitude 19°13'02'' soit jj 625432,6809

Reste à confronter ces modèles avec la valeur moyenne et à ne pas l'extrapoler de ces calculs, soit 360 20984 19.21722 et donc 1120.150401 ou -6120 de j2000.

Ce qui est étonnant c'est que Aben Ragel, qui ne vécu que quelques années nous dit, avant sa disparition, que "la Création du monde eut lieu 5492 années solaires et 221 jours plus tôt, l'auge, c'est à dire le périhélie, étant dans la Balance et les deux mouvements du Soleil étant identiques."

Comment pouvait-il le savoir à l'époque où l'on discutait encore d'une précession alternée et/ou éventuelle et de Trépidations. Je viens de découvrir ce passage ce 18/02 à 20 heures après un voeu qui se réalise manifestement pour mon plus grand bonheur et nous aurions donc la date recherchée. Les dernières paroles de Aben Ragel furent dites en 1138 et cela nous fait très sensiblement - 4354 à -4364 environ. A vérifier dans les faits.

Voici ce passage cité par l'astronome Delambre (mon chouchou).

Citation Aben Ragel

 Le DE406 donne 19,21722~° pour le 5 mai -3000.

A cette époque, la vitesse moyenne est de 16,68.par Tmil.  arc d'estimation de 5000 ans.

Nous calculerons la vitesse instantanée pour l'époque après, mais en prenant  cette estimation -4000 donne 02,53722~ et -4152 comme jonction.

Nous sommes à moins de 200 ans de Abenragel. Il avait des documents sauvés du déluge avec les positions planétaires et plus, cela doit figurer sur un bâtiment évident.

Note 08 Mars 2015. Nous avons trouvé ces documents qui calculent exactement la Lune et semblent de même facture que les Indiens (usage de divisions). Ils utilisent en partie des termes Hébreux et indiquent qu'il faut considérer l'histoire de la Bible comme symbolique (Imago  dans le texte). Cette référence n'a pas de valeur, tout le monde se réclamant de la Bible à l'époque. Par contre il est textuellement écrit que le comput commence avec la conjonction sur Orion et tous les âges donnés se divisent par 72. Il indique que Jupiter était en Aquarius et donne les configurations de Mercure. L'ouvrage travaille en sinutes. Un sinute est un degré divisé par 1080 soit 3 fois 360. Il parle de Junon, Diane, et autres astres supposés inconnus alors sans fournir, dans notre version, de données utilisables. Étude en cours.

Le Sphinx.

 C'est moi.

Ce serait la bonne date -4250 à 100 ans près sur 6250 et une imprécision supposée de 1,6° dans chaque sens soit nulle.

Les Grandes Pyramides représentent Orion car c'est avec Orion en Équinoxe + Périhélie qu'eut lieu le deuxième déluge (les astronomes du 18ème, Académie, estiment deux déluges, un vers -10000 et le nôtre). A ce moment le grande conjonction avait lieu sur Alpha Orion,

Comme l'a dit Galilée, une fois la solution trouvée, tout s'éclaire, le tout est de la trouver cette solution.

En ayant la période, nous pouvons positionner Éris, Vulcain et tous les autres et évidemment nous allons les 'lire' sur Celui qui connaît les Secrets, le Divin Sphinx.

Reste à calculer le ciel astronomique d'alors pour tout astre et comparer avec les dimensions de de qui reste comme bâtiment, il y a heureusement un ingénieur et égyptologue francçais du Musée du Caire qui a tout mesuré, sans théorie à la vxq, au millimètre.

Nous continuerons cet article sur une autre page bientôt en comparant les valeurs (zigzagantes) de ce périhélie qui, sous la plume et donc les relevés d'astronomes pourtant réputés, semble très loin d'être régulier. Il semble y avoir une période, nous sommes désolés, nous constatons, de recul que nous devons vérifier avec les modélisations, cela prend du temps et semble absurde, mais, la rotation de la Terre fut jugée absurde pendant 2000 ans par les scientifiques.

Halley donne la table des apogées selon Albategni mais avec des années 'arabes' qu'il note JC ailleurs. Albategni est considéré comme le meilleur observateur avant le 16ème siècle, on utilise toujours ses travaux au 21ème siècle.

881 – 82.15'05''

882 – 82°17'00''

883 – 82°17'55''

0891 – 82°25'12''

0901 - 82°37°19''

Albategni donne en 879 une inclinaison de 23°35'' et de La Lalande y ajoute + 41''. nous avons 23°34' en mille.

Albategni donne apogée 82°15' pour l'an 1191 Halikarnain, le premier du mois d'adhar avec les correspondances

Ère de égyptiens romains 12 ans avec la mort d'Alexandre. 1197=1206 Alex = 1630 Nabo

donc 1191 = 1200 alex = 1627 nabo mois de mars = adhar.

160N = 588 et 1630 = 01/03/880 ou 2042537.5 (881 selon Halley)

Ce sont les correspondances utilisées classiquement mais elles nécessitent une remarque.

Remarque.

Adhar peut se lire 1er mars mais avec l'apogée à 83° c'est douteux elle eut lieu en juin.

Toutefois au sens perse, le transit du mois d'Adhar c'est la constellation du Sagittaire (il y a deux calendriers qui utilisent l'appellation Adhar mais pas au même mois) et 180+82 = 262°  en plus avec 15,5° de précession le 1er c'est Delta Sagittaire.

Il est curieux que ni Delambre ni Haley ne l'aient remarqué d'autant plus qu'Albategni donne les noms des mois en perse. Était-il Perse ou Arabe ? Ses connaissances sont celles des Perses et de Ninive. Les Perses et les Arabes sont en conflit depuis -3100, et nous pensons que quelques sinon tous les astronomes classés Arabes à ces époques devaient avoir été des Perses ou des Hymiars et non des Arabes.

Il va nous falloir étudier le calendrier Perse qui est similaire à l'hébreux mais pas équinoxe automne, solstice ou périhélie.

Le DE406 vient trancher par ce que nous affiche ce modèle.

10120889 00:00  0.55 263°05'04''.46202 +00  0  0.4545    
0.982824590 -26.78 174.19
11120889 00:00 0.56 264°06'15''.82670 +00 0 0.4726
0.
982822527 -26.78 173.23 12120889 00:00 0.58 265°07'27''.16501 +00 0 0.4636
0.982826934 -26.78 172.29

Il donne bien une date en persan.

En supposant julien, 20 ans = 22'14'' ou 22'23,33~' et 1000 = 1111,666~ ou 18°52777~ soit pour 102,40594995385 5527,1577.

Projeter 20 ans sur 6000 sans date précise soit 1/300 justifie les 8* d'erreur, on aurait supposer beaucoup plus car ces relevés furent faits... A l'époque de Charlemagne mais à l'apogée de la culture ailleurs.

Ces relevés montrent une variation annuelle allant de 0,55 à 1,55. Dans le tableau nous utilisons la valeur moyenne plus stable pour une observation a 12/12/891 (JJMM julien pour 262°).

Albategni aurait donc bien observé mais sur ces 20 années d'observation nous pouvons prendre le péri moyen à 82°23'42'' ou 82.395 contre 82°25'12'' observé en jj 2046656.95833341149 ce qui donne un mouvement du périhélie de 20.0109499 en 404887 ou 1108.520307 0.18 Tmil ( 18.05194604 en Tmil depuis j2000 et 82,395 indiquent 5455 .

Pour ces années le DE406 nous donne

11060891 10:00:00.01 83°39'52''.93811 +00  0  0.1140    1.017181066  -26.70
11060891 11:00:00.01 83°42'15''.87507 +00  0  0.1108   1.017181075  -26.70
11060891 12:00:00.01 83°44'38''.81189 +00  0  0.1076    1.017181074  -26.70

La différence de 01°19' semble énorme, il s'agit de 20 ans d'observations et Albategni est le premier à signaler le mouvement du péri en Europe (mouvement connu dans les Indes). Il a donc du faire attention pour convaincre. (83.13 en ascension laisse toujours près de 1° pour 82.38 en supposant une notation en AD de Albategni).

Ou alors il a fait comme Ptolémée et a extrapolé la valeur au départ de tables plus anciennes qui indiquent cette valeur en donnant un peu de flou à ses relevés pour faire plus vrai.

Dans ce cas, la solution est automatique. Il suffit de faire zéro degré  + déplacement donné par le Surya et on aura par la valeur de Albategni le véritable zéro degré connu des Anciens et cela expliquerait pourquoi il perd son temps à donner trois pages de calendriers plus ou moins inconnus à cet endroit.

Le Surya donne 21035,6426 en chiffres moyens mais ici il faudrait utiliser la précession de l'époque -3100 qui est de 54'' selon l'ouvrage.

Donc on reprend 40 773 070,4905 jours pour le périgée de 360° soit 111630,5831. avec une précession de 54'' considérée uniquement pour cet arc temporel, soit 24000 ans...

Stop, comme par hasard, tiens, et comme les 24 Rois de Babylone. Je n'avais jamais fait attention que leur 54'' était issus de 24000 ans. Autant pour moi. Non. c'est une valeur symbolique, ces 24000 sont au 25920 ce que 360 est à 365, comme les douze mois parfaits, c'est de la religion.

Gardons les 25920 et 21035,6426. cela placerait le déplacement de 82,395 avant Albategni et donc 891 à 4814.5327 et nous fournit 5923.5327 ou -3923.5

Dans l'hypothèse d'une 'construction' tel Ptolémée, le 'calculateur' de son époque, mais cela colle mal avec 5455 sauf si on prend la valeur en 20 ans peut être ?

Tentons cette action de 18°52777 et 4501.08+891 = 5392. Donc le déplacement trouvé par Albategni sur 20 ans ressemble furieusement à moins d'un pour cent près à ce qu'il aurait trouvé en "s'inspirant" des données de -4000 comme Ptolémée.

Ptolémée donnait 65.5 en -128, vérifions par 18.5277 cela donne 3535.233868 +2128 = -5663 et -3663 auquel nombre il faut ajouter l'époque d'Hipparque de 263 ans avant soit - 3926 pour 0.0.

Nous allons faire un tableau avec ces valeurs dans un autre article car nous allons de 14.11 à 17.19 par Tmil. Trouver l'adéquation devrait prendre 10 minutes, nous en sommes à 3 jours. Ptolémée avec nos modèles donnerait 3809 +128 plus Hipparque soit= -4200

Tout cela nous indique que le modèle simplifié précession équinoxe plus procession périhélie ne répondra pas à notre attente. Il faut modéliser les deux à part. Help me !

Autres Éléments.

Nous pouvons faire une approche par longitudes comparées et ce d'autant mieux que nous travaillons avec 00°00'.

Rapportée à l'époque j2000, on calcule la longitude moyenne selon nos 'solutions' actuelles avec les éléments qui suivent, T étant des millénaires juliens ou 3652500 à partir de 2451545 = j2000.

Nous allons procéder aux calculs classiques et au résultat avec ces éléments. Si variante, nous prendrons les mieux appropriés

LM=1,75346694632+6283,0758504457*t-9,8033e-6*t2+18,7e-9*t3+7,3e-9*t4-2,3e-9*t5

Selon X. Moisson, 2000 – Anomalie Moyenne rapportée à j2000

La précession p est calculée selon un modèle similaire :

p = 0,2438016495t+539,3230e-6*t2+373,3e-9*t3-1138,3*t4-8,6e-9*t5

Selon Bretagnon 1988

On peut faire longitude tropicale ou équinoxiale = LM+p soit :

LMT(tropique)=1,75346994632+6283,319652095*t+529,520e-6*t2+0,392e-6*t3-1,131e-6*t4-0,011e-6*t5

On en dérive la période de révolution qui varie selon l'unité de temps considérée depuis l'introduction du Temps Uniforme Atomique.

PR= 365,2421905166-61,5607e-6*t-68,4e-9*t2+263,0e-9*t3+3,2e-9*t4 en TT=temps uniforme atomique TUA.

En Temps Universel comme celui des éphémérides, la formule se modifie légèrement et c'est celle qui nous intéresse avec :

TT TU=64,184s+1004,74s*t+3250s*t2

et

TT = TU+2,03387e-9+31,83829e-9*t+102,986e-9*t2

T = 36525/00.

et de fait la Période de Révolution de la Terre donne :

PRT = 365,2421788880-136,7906e-6*u-68,3e-9*u2+263,0e-9*u3+3,2e-9*u4

Nous passons au lecteur les calculs, ce n'est que de la mathématique de base et il existe des approches plus précises avec des modèles fractionnaires portant sur les éléments.

Les résultats seront donnés en un tableau final mais gardons ces facteurs en mémoire.

Précession et Périhélie.

Insistons sur le fait qu'il ne s'agit ici que d'approximations, c'est de l'uranologie, l'astronomie n'est qu'un outil et pas une finalité, un peu comme la physiologie ou la médecine pour un psychiatre orienté psychologie. Donc si un étudiant ou une étudiante passe sur cette page qu'il ou elle s'enfuie vite et oublie tout... Ceci n'est pas un site scientifique, attention.

Il nous faut séparer Précession et Périhélie dont les mouvements sont contraires.

Le problème, c'est la précession, nul n'a la même valeur. En calendrier julien, nous avons le point vernal aux dates: j2000 == 22/03 – 3j/400 ans. et -1000 == 30 mars -2000 == 14/04 -3000 == 22/04.

Résoudre la précession consiste à connaître exactement l'année tropicale et l'année sidérale, mais rien ne semble simple et on ne peut toujours accuser les Anciens de négligence, cela n'est pas crédible, ils étaient mis à mort en cas d'erreur.

Nous avons donné la résultante de ces deux valeurs dans le tableau de départ ainsi que le mouvement du périhélie que nous avons extrapolé au départ de l'année anomalistique j2000.

Nous allons calculer de plusieurs manières, par sommation des valeurs intermédiaires, précession et procession moyennes, comparaison avec les observations anciennes.

Prenons un exemple simple.

Nous pouvons juger de la précession de deux manières, la plus triviale est l'usage des catalogues d'étoiles, la plus sérieuse est l'usage des observations planétaires, en voici une

 

 Étude d'une conjonction ancienne pour déterminer la valeur de la précession sur un millénaire

Bagdad 1er de l'an 255 Hégire – 15 journadi ou 28 aout 858.

Ces lignes ont 1150 ans..

Conjonction Vénus Saturne.

Vénus était rapide plus de 1°, elle avait encore 2/5 (?) de degré à parcourir.

Elle a du atteindre Saturne le 2 férie à midi dit Delambre.

Sa position était au Nord de Saturne et Saturne à 2/3 de degrés de Régulus un peu au Nord.

Bien, voici le modèle DE406, le seul qui accepte ces dates.

# Theorie planetaire DE406/LE406

# Coordonnees Astrometriques J2000

# Centre du repere : geocentre

# Coordonnees ecliptiques (Long, La

Vénus

# Date UTC........... Long.............. Lat. Distance V.Mag Phase Elong. muLoncosLat muLat Dist_dot

27 8 858 12 0 0.07 148 9 12.47589 +00 51 56.1249 1.480223519 -3.93 36.98 25.49 0.2993E+01 0.7015E-01 7.90910

28 8 858 12 0 0.09 149 22 41.53239 +00 54 2.1720 1.484768552 -3.93 36.59 25.25 0.3000E+01 0.6897E-01 7.83102

29 8 858 12 0 0.10 150 36 14.01057 +00 56 4.9625 1.489268409 -3.93 36.19 25.00 0.3006E+01 0.6775E-01 7.75262

# Theorie planetaire DE406/LE406

# Coordonnees Astrometriques J2000

# Centre du repere : geocentre

# Coordonnees ecliptiques (Long, Lat)

#

# Planete 6 Saturne

# Date UTC........... Long.............. Lat. Distance V.Mag Phase Elong. muLoncosLat muLat Dist_dot

27 8 858 12 0 0.07 149 14 47.22099 +01 7 14.3621 10.131249526 1.09 2.58 24.41 0.2931E+00 0.1953E-02 -11.75808

28 8 858 12 0 0.09 149 21 57.87051 +01 7 20.6583 10.124346530 1.09 2.66 25.27 0.2919E+00 0.2040E-02 -12.14614

La conjonction a lieu à 149°22' Saturne à 7°20,5' Latitude Nord. Un instant avant 12 heures UTC.

C'est donc bien noté sinon observé (à midi...).

Régulus est donc à AD 152,095 dec 11,967 en j2000 sur l'écliptique et nous sommes en astrométrique j2000.

* Cet article se poursuit sur une autre page.

Si le lecteur ou la lectrice a déjà calculé cette époque, l'adéquation de l'équinoxe vernal ou automnal et le périhélie, il-elle peut toujours nous envoyer ses conclusions pour information via contact [at] uranologie [.]org

// brouillon 12/02/2015 - 17/02/2015.

 // Valeur observée Lune en 1900 : p=14643497.88''.siècle. Nœud = -6967932.62''.idem


Nous pouvons réaliser Votre thème sidéral <<< cliquez ici !
Copyright Guy Michel Arend - Uranologie 2017 2018 2019- nusquam credere semper quaerere - Merci de votre visite. Licence CC 3.0